Premières grandes retrouvailles pour les chanteurs et chanteuses des Hauts-de-France

publié / mis à jour le



En ce dimanche 7 novembre, le pôle ÀCJ HDF a renoué ses liens physiquement avec les choristes en les accueillant dans l’enceinte du Musée Louvre-Lens pour sa traditionnelle journée régionale. Ils étaient près de 180 à avoir répondu : « présent ! » pour découvrir et déchiffrer des œuvres, même partiellement, c’est le but du jeu.




Pendant qu’un grand chœur, constitué ce jour-là, apprenait 2 pièces dans l’auditorium du musée, sous la conduite de Dominique FAUDEL, chef de chœur dans la région lilloise de la chorale Crescendo et de l’ensemble à voix égales Echo de Femmes, un petit chœur éphémère féminin, constitué en amont, donnait plusieurs impromptus au milieu des visiteurs, au cœur même de l’exposition temporaire Picasso.



Sous la baguette de Dominique COSAERT, chef de chœur de l’ensemble Liberamente de Tourcoing, le petit chœur a, entre autres, interprété une pièce composée par ce dernier à cette occasion : « Sacropédie ».





En fin de journée, les 2 chœurs se sont rassemblés dans l’auditorium devant des gradins combles. Avant de restituer leur travail au public, les choristes ont déchiffré rapidement « la Valse de l’Air », composée par Dominique COSAERT et dédiée à Claude VERCHER, disparu récemment, dont une des œuvres a d’ailleurs été également interprétée « Da Pacem Domine ».




En cette journée inédite, le pôle Hauts-de-France a réussi son pari d’aborder de la musique contemporaine, croisant la peinture de Pablo Picasso avec la musique d’Erik Satie et d’Igor Stravinsky et d’aller à la rencontre d’auditeurs qui ont semblé ravis d’entendre « s’époumoner » avec bonheur des choristes, ravis eux, d’enfin tomber le masque.
CA



 
Retour